Mercredi 8 décembre 2010 3 08 /12 /Déc /2010 21:49

Le premier décembre, jour de la fête nationale roumaine, 150 Moldaves remontent le boulevard principal de la capitale encadrés par presque autant de journalistes et de policiers. Des jeunes essentiellement, affublés des couleurs du drapeau roumain réclament le rattachement de la Moldavie à la Roumanie.

 

moldavie035

 

Bref rappel historique : en 1918, la Bessarabie (la Moldavie géographique actuelle amputée de territoires au nord et au sud) s'unit avec la Roumanie. Vingt ans plus tard, Staline et Hitler signent le pacte Ribbentrop-Molotov de non-agression qui attribue aussi le territoire de l'ex- Bessarabie à l'URSS. La « Grande Roumanie » est amputée. En 1991, alors que la Moldavie accède à l'indépendance, certains mouvements revendiquent le rattachement avec la Roumanie. Mais un referendum en 1994 montre que 95% de la population rejette l'idée d'une telle unification. Pays à cheval entre deux cultures et deux langues, la Moldavie reste marquée par son histoire, tiraillée entre l'ex URSS et la Roumanie.


Cette manifestation du 1er décembre, malgré la faible participation, attire l'attention des médias et des politiques. Certains craignant des violences dans ce contexte post-électoral.

Sur une banderole, on peut lire : « Unis par la pensée et le sentiment ».

Marchant au pas de charge, les jeunes s'écrient : « Roumanie, n'oublie pas, la Bessarabie est à toi! ».  

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés